Home » Actu, International

Brésil : l’armée prend possession du “plus grand bidonville d’Amérique du Sud”

14 novembre 2011 3 673 lecture(s) Aucun CommentaireBuzzer cet article !

C’est une opération de très grande ampleur qu’ont mené conjointement policiers et militaires brésiliens, dimanche 13 novembre. Après avoir, depuis 2008, repris progressivement la main sur une vingtaine de bidonvilles de la région de Rio de Janeiro, les forces de l’ordre se sont attaquées au plus grand d’entre eux : Racinha, regroupement d’habitations de fortune situé à flanc de colline dans Rio.

J’ai le plaisir d’annoncer que le Rocinha et Vidigal (favela voisine, elle aussi visée par l’interpellation ndlr) sont sous contrôle” a annoncé Alberto Pinheiro Neto, chef de la police militaire, lors d’une conférence de presse reprise par la BBC. Ce dernier a tenu à préciser “qu’aucun incident n’est à déplorer et qu’il n’y a pas eu un seul coup de feu de tiré durant l’intervention“. Selon l’intéressé, il n’aura pas fallu plus de deux heures aux soldats pour prendre le contrôle des favelas. Les militaires ont commencé à arpenter les rues dès quatre heures du matin et ont annoncé la fin de l’opération à six heures. Les rues étaient totalement désertes, les habitants du quartier se sont contentés de regarder l’intervention de la police par les fenêtres de leurs habitations. On sait désormais par Euronews, que l’opération a conduit à l’arrestation d’un suspect et à la saisie d’une dizaine d’armes qui appartiendraient à des trafiquants de drogue. (voir la vidéo ci dessous)

Les autorités ont expliqué selon CNN que cette opération rentrait dans le cadre de manœuvres d’assainissement des favelas, depuis trop longtemps laissées aux mains des gangs de trafiquants de drogue. Néanmoins, personne n’est dupe et ce regain d’efforts pour faire régner la loi dans les quartiers les plus défavorisés d’une ville comme Rio de Janeiro est aussi largement dû au fait que la ville sera au centre de deux évènements sportifs majeurs. D’abord puisqu’elle fait partie des villes brésiliennes qui accueilleront la prochaine Coupe du Monde de football en 2014, ensuite, elle sera la ville organisatrice des Jeux Olympiques de 2016, deux évènements à la résonance internationale majeure où tout un pays joue son image sur quelques semaines. France 24 ajoute que les deux favelas visées par les opérations de dimanche sont en plus situées juste à côté de l’emplacement prévu pour l’installation du village olympique.

Par ailleurs cette intervention, si elle est en large majorité soutenue par la population des favelas, n’empêchent pas certains de douter. Des habitants de Rocinha soulignent que le trafic de drogue ne s’arrêtera pas pour autant, puisqu’ils soutiennent que des policiers corrompus laissent les revendeurs agir à leur guise. D’autres pointent du doigt une opération de communication de la police, en vue des évènements précédemment cité, mais qui n’aura aucun effet concret sur la sécurité de Rocinha sur le long terme. (voir le reportage de BFM ci dessous)

Quoi qu’il en soit, rien ne semble pouvoir entamer la satisfaction des élus locaux et de la police. D’autant plus que l’opération de dimanche, préparée depuis plusieurs jours a permis à la police de faire une “prise” capitale : Antonio Francisco Bonfim Lopes, l’un des barons de la drogue local a été retrouvé caché dans le coffre d’une voiture, lors d’un contrôle de police à la sortie de la favela, mercredi dernier, alors qu’il tentait de fuir avant que les militaires n’investissent la zone. L’arrestation a été qualifiée d’”historique”  par l’adjoint à la sécurité de Rio de Janeiro, Jose Mariano Beltrame.

Tags : , , , , , , , , , , , , , ,

A lire aussi dans l'actu :
  • Les Infos.com revient bientôt dans une nouvelle version
  • Afghanistan : 10 ans, et après ? (débat vidéo du CICR)
  • Syrie : Le régime ne veut rien entendre
  • Afrique du Sud : Une loi pour protéger les secrets d’Etat de toute publication dans la presse, adoptée à l’Assemblée
  • Haïti : Un rapport de Human Rights Watch dénonce les conditions de vie des femmes dans l’après-séisme
  • Libye : débat autour du futur jugement de Saïf al-Islam Kadhafi
  • Egypte : les manifestations prennent de l’ampleur, le gouvernement offre sa démission
  • Cambodge : les trois derniers chefs khmers rouge face à leurs victimes
  • Au Liban, l’immobilier met en péril le patrimoine archéologique
  • Libye : Le Conseil national de transition devrait remettre Saïf al-Islam Kadhafi à la CPI
  • Imprimer cet article Imprimer cet article

    Laissez-votre commentaire!

    Add your comment below, or trackback from your own site. You can also subscribe to these comments via RSS.

    Be nice. Keep it clean. Stay on topic. No spam.

    You can use these tags:
    <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

    This is a Gravatar-enabled weblog. To get your own globally-recognized-avatar, please register at Gravatar.