Mort de Kadhafi : et maintenant ? | Lesinfos.com
Home » International, Justice, La Une

Mort de Kadhafi : et maintenant ?

21 octobre 2011 3 346 lecture(s) Aucun CommentaireBuzzer cet article !

“Après 42 ans, le régime de terreur du Colonel Kadhafi est enfin parvenu à sa fin. La Libye peut maintenant tirer un trait sur ce chapitre sombre de son histoire et tourner une nouvelle page. A présent, le peuple libyen peut véritablement décider de son propre avenir. J’appelle tous les Libyens à mettre leurs différences de coté et à travailler ensemble à la construction d’un futur meilleur. J’exhorte le Conseil National de Transition à prévenir toutes représailles contre la population civile et à faire preuve de retenue envers les forces pro-Kadhafi déchues. L’OTAN et ses partenaires ont réussi à mettre en oeuvre le mandat des Nations Unies afin de protéger le peuple libyen. Nous mettrons fin à notre mission en accord avec les Nations Unies et le Conseil National de Transition. La chute de Bani Walid et de Sirte indique que la fin est proche.”

Cette déclaration d’Anders Fogh Rasmussen annonce donc la fin très proches des opérations militaires de l’OTAN. Une annonce confirmée par Alain Juppé interrogé par Europe 1 :  ”L’ensemble du territoire libyen est sous le contrôle du Conseil national de transition et sous réserve de quelques mesures transitoires dans la semaine qui vient, l’opération de l’OTAN est arrivée à son terme”.

Pour Nicolas Sarkozy, la mort de Kadhafi est “une nouvelle [qui] page s’ouvre pour le peuple libyen, celle de la réconciliation dans l’unité et la liberté (…) La libération de Syrte doit marquer, conformément aux engagements pris par le Conseil national de Transition, le début du processus agréé par le CNT pour établir en Libye un système démocratique dans lequel toutes les composantes du pays auront leur place et où les libertés fondamentales seront garanties”. Pour autant, si nouveau départ il y a, de nombreuses ONG souhaitent que les 40 années de règne du colonel ne tombent pas aux oubliettes si vite et espèrent, au contraire, qu’elles seront passées au crible par la justice  : “Maintenant que l’ère Kadhafi a pris fin, le peuple libyen peut enfin espérer obtenir justice pour les nombreux crimes commis sous son règne brutal (…) Durant plus de quatre décennies, les Libyens ont dû affronter la terreur et la répression. La mort de Kadhafi n’atténue pas l’importance pour eux de connaitre toute la vérité sur les abus commis durant ces décennies, et de voir d’autres responsables de haut niveau impliqués dans ces abus traduits en justice” explique Sarah Leah Whitson, directrice de la division Moyen-Orient et Afrique du Nord à Human Rights Watch, citant par exemple le massacre de 1200 prisonniers survenus dans la prison d’Abou Salim en 1996.

“La mort du colonel Kadhafi ne doit pas empêcher ses victimes en Libye d’obtenir justice Les nombreux représentants de l’État libyen soupçonnés d’être les auteurs des graves violations des droits humains commises pendant et avant le soulèvement de cette année (…) Les nouvelles autorités du pays doivent rompre totalement avec la culture d’abus de pouvoir instaurée sous le régime du colonel Mouammar Kadhafi et lancer les réformes en matière de droits humains dont le pays a tant besoin” ajoute Hassiba Hadj Sahraoui, directrice adjointe d’Amnesty International pour l’Afrique du Nord et le Moyen-Orient.

Justice et apaisement, voila donc en définitive les idées directrices souhaitées par les ONG d’un côté et les différents gouvernements engagés avec l’OTAN de l’autre. Mais si le Conseil National de Transition et le peuple libyen, ont une chance inespérée de reconstruire le pays de la façon dont ils le souhaitent, ils auront sûrement besoin de l’aide de la communauté internationale. Dans le même temps, ils devront veiller à ne pas perdre le contrôle de la situation et à rester maître chez eux. Les intérêts financiers sont nombreux en Libye et le prochain gouvernement sera fortement sollicité par les grands groupes étranger, en particulier sur les questions pétrolières, qui attisent toutes les convoitises. Au début du mois de septembre , Global Witness, ONG spécialisée dans la lutte contre le pillage des matières premières, avait à ce titre dressé une liste de propositions, une sorte de code de conduite à suivre pour la communauté internationale, concernant l’après Kadhafi. Pour rappel :

- Des dispositions devront être prises concernant la transparence et devront être inscrites dans la nouvelle constitution afin de garantir une juste exploitation de cette ressource. Les comptes et la gestion des revenus liés au pétrole devront être rendus publics.
- Les finances publiques y compris les actifs dégelés, les fonds amassés contre les avoirs gelés, le commerce des ressources et l’aide devront être ouverts au public. Les termes des contrats pétroliers existants doivent également être divulgués et les détails des accords conclus par le CNT avec les gouvernements et les entreprises impliquant des fonds souverains ou l’échange d’argent, le pétrole brut et les reconnaissances de dettes garanties par les actifs gelés devront être rendus publics et ouverts à l’examen par la société civile libyenne et des ONG. Ceci est particulièrement important alors que l’ONU, l’UE et d’autres commencent à dégeler les milliards de dollars d’avoirs libyens détenus à l’étranger.
- Tous les fonds doivent être libérés à travers un mécanisme transparent comme le mécanisme de financement temporaire renforcé qui a été mis en place par le CNT et le Groupe de contact en Libye pour gérer les flux d’aide.
- La communauté internationale devra aider le CNT à traquer et retrouver les fonds que Kadhafi et ses acolytes ont détourné des caisses de l’Etat. Ils devront aussi sanctionner les banques qui ont accepté cet argent.
- Aucune nouvelle concession pétrolière ne devra être mise en place tant que le nouveau gouvernement n’est pas au pouvoir officiellement. Des affaires conclues avant cette échéance pourraient créer des soupçons en Libye et laisser penser que la communauté internationale a apporté son aide uniquement pour le pétrole, au détriment du peuple libyen. Le CNT devra se contenter pour le moment des contrats de l’ère Kadhafi pour obtenir des revenus. Aucune nouvelle exploitation des zones pétrolifères ne devra être autorisée avant l’élection d’un gouvernement qui pourra revoir les lois et règles existantes et assurer une transparence comptable . Le Groupe de contact en Libye doit user de son influence pour s’assurer que les compagnies pétrolières déjà présentes sur place ne tenteront pas de conclure de nouveaux contrat avant cela.

Une nouvelle ère s’ouvre bel et bien pour la Libye, avec la mort de Kadhafi, mais le plus dur arrive peut-être aujourd’hui pour le pays : rompre avec 40 ans d’autoritarisme et installer une démocratie autonome ne se fera pas du jour au lendemain.

Tags : , , , , , , , , , , , ,

A lire aussi dans l'actu :
  • Les Infos.com revient bientôt dans une nouvelle version
  • Afghanistan : 10 ans, et après ? (débat vidéo du CICR)
  • Syrie : Le régime ne veut rien entendre
  • Afrique du Sud : Une loi pour protéger les secrets d’Etat de toute publication dans la presse, adoptée à l’Assemblée
  • Haïti : Un rapport de Human Rights Watch dénonce les conditions de vie des femmes dans l’après-séisme
  • Libye : débat autour du futur jugement de Saïf al-Islam Kadhafi
  • Egypte : les manifestations prennent de l’ampleur, le gouvernement offre sa démission
  • Cambodge : les trois derniers chefs khmers rouge face à leurs victimes
  • Au Liban, l’immobilier met en péril le patrimoine archéologique
  • Libye : Le Conseil national de transition devrait remettre Saïf al-Islam Kadhafi à la CPI
  • Imprimer cet article Imprimer cet article

    Laissez-votre commentaire!

    Add your comment below, or trackback from your own site. You can also subscribe to these comments via RSS.

    Be nice. Keep it clean. Stay on topic. No spam.

    You can use these tags:
    <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

    This is a Gravatar-enabled weblog. To get your own globally-recognized-avatar, please register at Gravatar.