1. One of the most effective home remedies for glaucoma is vitamin C. It is an antioxidant which is water soluble and helps in improving vision and relieving the eye pressure. But remember to consult your physician before taking any supplements. adipex weight loss drug Dairy Products exercises for fast weight loss You may be surprised to learn that one of the ways towards weight loss is in fact drinking tea – yes you heard or rather read right. Tea drinking, more specifically green tea. Researchers have actually concluded that drinking green tea can reduce body weight and has health benefits. The Chinese have been drinking green tea for hundreds of years to aid slimming. They use blends of traditional herbs and plants that are known have health giving properties in their green teas. These will usually include, tea leaves, usually oolong that are sun dried to prevent oxidation, Lotus leaf to clean the spleen and aid digestion and metabolism, Hawthorn for assisting digestion, Alisma Rhizome and Cassia seeds, both of which are used to support the body s organs, and Poria which assists the immune system. You can even learn to make your own!! illnesses causing weight loss Microdermabrasion for stretch marks alters the prime layers of skin and reduces the presence on the severe discoloration on the skin. In fact, it will not reduce the presence in the discoloration as considerably as it gets rid of the discolored skin. adult weight loss retreats Walking is the best low-impact exercise you can do. You walk all the time to get from the couch to the kitchen so you can add a little more walking into your routine and walk for your health. rapid fat loss lyle mcdonald Arrestation en Egypte du journaliste Karim El Fawal | Lesinfos.com
Home » Actu, International, Justice, Medias

Arrestation en Egypte du journaliste Karim El Fawal

12 octobre 2011 3 816 lecture(s) Aucun CommentaireBuzzer cet article !

Le journaliste égyptien Karim El Fawal a été arrêté hier au Caire avec son caméraman. Depuis relâché, il sera toutefois jugé le 20 octobre prochain par un tribunal militaire. Nous relayons ici le courriel qu’il nous a adressé pour alerter les médias et les populations sur les conditions d’exercice des journalistes en Egypte.

« Je suis parti en tournage le 11 octobre 2011 au matin avec mon caméraman Zeyad Hossam Eldin Ahmed El Sayed. La mission était de tourner une séquence d’un reportage pour l’émission l’Effet Papillon produite par l’Agence CAPA, et diffusé sur Canal +.
Il était question de tourner une trentaine de manifestants qui protestaient contre la comparution de citoyens civils devant des tribunaux militaires d’exception et dont les verdicts n’ont pas d’appels.
Nous avons à peine travaillé 2 minutes, et j’ai vu un militaire, lieutenant, se rapprocher du camera man Zeyad Hossam Eldin Ahmed El Sayed. Il demandait de visionner les rushes.
Au bout de 30 secondes, pris de rage, le lieutenant a arraché la caméra et a commencé à nous offenser oralement “vous avez tourné une zone militaire sans autorisation”, j’ai sorti ma carte de presse égyptienne sur laquelle c’est écrit que je suis le correspondant de CAPA. Mais il a refusé de la regarder. Et il a demandé “une autorisation de l’armée égyptienne”.
Je tiens à préciser que nous avons tourné les manifestants dans la rue, qui apparaissent à un moment donné, devant l’entrée du tribunal militaire. Et c’est le plan qui a énervé l’officier qui criait “Vous serez jugé avec deux chefs d’accusation, filmer une zone militaire sans autorisation de l’armée et fomentation de la population contre l’armée”. La deuxième charge a été annulée.
L’officier a appelé une quarantaine de policiers militaires qui nous ont arrêtés violemment, mais l’offensive s’est calmée au bout de quelques secondes quand ils ont vu que nous ne manifestions aucune résistance.
Nous étions amenés à une anti chambre dans un bâtiment, et nous avons attendu avec des prisonniers, menottés, nous avons appris plus tard que c’était une partie de ceux qui avaient attaqué l’ambassade d’Israël au Caire le 9 septembre 2011.
J’ai prié un soldat d’aller aux toilettes, mais ma demande a été refusée.
Au bout d’une heure, un militaire est entré souriant avec la caméra à la main (micro canon cassé), pour présenter ses excuses, et nous expliquer qu’il comprend tout à fait que nous faisons notre travail et qu’il cherchera nos téléphones portables et nos cartes nationales confisqués peu après notre arrestation, pour nous libérer. Mais à ce moment-là le lieutenant qui avait visionné les images est entré et a insisté à nous traduire devant le parquet militaire.
Nous avons été amenés vers une salle plus confortable avec un salon et une table.
Dans ce salon, un jeune avocat égyptien Maitre Rami Ghanem, nous a été envoyé par les manifestants qui avaient assisté à notre arrestation.
Ensuite le substitut un Lieutenant-Colonel en uniforme militaire m’a convoqué seul pour commencer l’interrogatoire.
Après les formalités, date, heure, adresse âge… Il a lu le chef d’accusation : “Tourner une zone militaire sans autorisation”. J’ai plaidé non coupable.
Ensuite il a posé des questions sur les circonstances et le motif de l’arrestation.
J’ai répondu que nous étions en train de “tourner les manifestants et puis les manifestants ont changé de position pour donner le dos au tribunal et en les suivant, par la caméra, on aperçoit le tribunal en arrière-plan du plan”.
Il m’a demandé : “vous étiez à combien de mètres de l’enceinte du tribunal?”
J’ai répondu : “15 mètres environ”.
Il m’a demandé de signer l’interrogatoire, et il ne m’a pas proposé de le lire. Mais l’avocat bénévole m’a fait un signe de la tête pour signer.
Ensuite mon collègue Zeyad, a été convoqué, et j’ai été renvoyé vers le salon.
Au bout de 30 minutes, j’ai été convoqué de nouveau, et l’officier substitut, nous a fait signer un avis d’audience militaire qui se déroulera le 20 octobre le matin. La cassette a été confisquée et mise dans une petite enveloppe qui a été fermée à la cire rouge tamponnée. Nous avons compris qu’elle servira de preuve contre nous.
Zeyad et moi, serons jugés le 20 octobre 2011 devant des juges militaires. Procès dont les verdicts sont sans appels, juste parce que nous étions en train de faire notre travail d’information.
Nous condamnons ce procès, notre interrogatoire et tout procès militaire contre les journalistes, mesures qui ne sont qu’une manière de nous intimider et d’intimider toute la presse étrangère en Egypte. »

Karim El Fawal
Zeyad Hossam Eldin Ahmed El Sayed

A lire aussi dans l'actu :
  • Les Infos.com revient bientôt dans une nouvelle version
  • Afghanistan : 10 ans, et après ? (débat vidéo du CICR)
  • Syrie : Le régime ne veut rien entendre
  • Afrique du Sud : Une loi pour protéger les secrets d’Etat de toute publication dans la presse, adoptée à l’Assemblée
  • Haïti : Un rapport de Human Rights Watch dénonce les conditions de vie des femmes dans l’après-séisme
  • Libye : débat autour du futur jugement de Saïf al-Islam Kadhafi
  • Egypte : les manifestations prennent de l’ampleur, le gouvernement offre sa démission
  • Cambodge : les trois derniers chefs khmers rouge face à leurs victimes
  • Au Liban, l’immobilier met en péril le patrimoine archéologique
  • Libye : Le Conseil national de transition devrait remettre Saïf al-Islam Kadhafi à la CPI
  • Imprimer cet article Imprimer cet article

    Laissez-votre commentaire!

    Add your comment below, or trackback from your own site. You can also subscribe to these comments via RSS.

    Be nice. Keep it clean. Stay on topic. No spam.

    You can use these tags:
    <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

    This is a Gravatar-enabled weblog. To get your own globally-recognized-avatar, please register at Gravatar.