You can really lose weight and keep it off by running and maintaining a proper diet. Make a commitment and you will succeed! Make sure to visit our recommended healthy weight loss programs and diet pills. how to lose weight fast with pills Fitness and Strength new weight loss pill 2014 Easy Diet Plan - Lose 6 Kilos And Drop Physique Fat lap band procedure for weight loss It is interesting to note that men seem less affected by this than women. There are several possible explanations for this, though there is a distinct lack of overly-idealized male figures in the media, as compared to the female ones. According to some studies, it is generally harder to determine an “ideal” for the male figure, apart from one that appears capable of performing the tasks subconsciously associated with the male gender, than it is for females. There are several likely sociological and evolutionary reasons for this sort of discrimination, but the number of men experiencing the same social pressures as women is increasing. rapid weight loss Remember…it s your life…your health…live well! fat loss system Cameroun: double discours autour de l’homosexualité | Lesinfos.com
Home » Actu, International, Interviews

Cameroun: double discours autour de l’homosexualité

15 septembre 2011 4 506 lecture(s) Un CommentaireBuzzer cet article !

Au Cameroun, assumer son homosexualité reste extrêmement délicat. Pourtant “les 193 Etats Membres de l’ONU ont reconnu en juin dernier la nécessité de prendre en compte ces populations pour lutter efficacement contre l’épidémie du sida. Mais les autorités camerounaises continuent de nourrir la discrimination et la stigmatisation envers ces populations. Les relations homosexuelles au Cameroun sont encore considérées comme un délit par l’article 347bis du Code Pénal et passibles de 6 mois à 5 ans de prison. Depuis le mois de juillet 2011, une dizaine de personnes ont été arrêtées dont six d’entre elles se trouvent encore dans les prisons” rapporte un communiqué d’Africa Gay. La non prise en compte de cette population détériore considérablement la prise en charge par les associations de ces malades et favorise la propagation du VIH.

Joint par téléphone, Nicolas Denis, chargé de mission sur le  plaidoyer international et sur la question des droits de l’homme au sein de l’organisation Aides, nous confirme la précarité de la situation des homosexuels camerounais : “Ce que notre organisation (Aides : ndlr) dénonce aujourd’hui au Cameroun, c’est particulièrement la pénalisation de l’homosexualité car cela entraîne de véritables conséquences au niveau de la santé publique. Le Cameroun joue un double jeu puisque dans le contexte de la lutte contre le sida ils avaient inscrit comme priorité de travailler avec les populations les plus vulnérables et les homosexuels en font partie. Seulement en pénalisant l’homosexualité c’est évidemment très compliqué de travailler correctement avec les homosexuels.”

Pour Aides, la situation des homosexuels au Cameroun s’avère très préoccupante mais ce pays n’est pas le seul à pratiquer cette discrimination : “Cette situation se répète un peu partout en Afrique. Au début de l’année par exemple, en Ouganda, un projet de loi avait été déposé au parlement, visant à renforcer encore plus la pénalisation de l’homosexualité. Les peines encourues allaient de 15 ans d’emprisonnement jusqu’à la peine de mort. Autre exemple le Sénégal où des homosexuels sont mis en prison régulièrement. Globalement dans beaucoup de pays africains, l’homosexualité est un sujet très tabou et très délicat à aborder.”


Ci-dessous, le communiqué d’Africa Gay dans son intégralité, signé par plusieurs associations.

Cameroun : l’homophobie d’Etat fait le lit de l’épidémie Paris, le 13 septembre 2011.

“Le Cameroun est une nouvelle fois le théâtre d’arrestations arbitraires motivées par l’orientation sexuelle réelle ou présumée d’homosexuels ainsi que des militants de la lutte contre le sida dans leurs missions auprès des populations vulnérables. Africagay contre le sida appelle le gouvernement camerounais à cesser ces arrestations contraires aux droits de l’Homme, qui mettent en péril les politiques de lutte contre le sida.


Il ne peut y avoir de vraie politique de prise en charge globale du VIH/sida si l’on ne prend pas en compte les populations les plus vulnérables à l’épidémie. Tandis que les 193 Etats Membres de l’ONU ont reconnu en juin dernier la nécessité de prendre en compte ces populations pour lutter efficacement contre l’épidémie de sida1
L’OMS a publié en juin dernier de nouvelles directives sur les homosexuels dont la première recommandation exhorte les législateurs à « établir des lois antidiscriminatoires et protectrices, afin d’éliminer (…) la violence dont sont victimes les hommes ayant des relations homosexuelles et les personnes transgenres et de réduire leur vulnérabilité à l’infection VIH », les autorités camerounaises continuent de nourrir la discrimination et la stigmatisation envers ces populations. Les relations homosexuelles au Cameroun sont encore considérées comme un délit par l’article 347bis du Code Pénal et passible de 6 mois à 5 ans de prison. Depuis le mois de juillet 2011, une dizaine de personnes ont été arrêtés dont six d’entre elles se trouvent encore dans les prisons camerounaises.


2. Pendant ce temps, les autorités camerounaises continuent de pénaliser l’homosexualité et prévoient même de renforcer cette législation homophobe, distillant par la même, la haine des homosexuels dans toute la population. En raison des données épidémiologiques qui révèlent des taux de contamination cinq fois supérieur chez les gays que dans la population générale, le gouvernement camerounais a obtenu d’importants financements du Fonds Mondial de lutte contre le sida en contrepartie de son engagement à intégrer les minorités sexuelles et les populations vulnérables dans son plan de lutte contre le VIH. Or ces arrestations remettent sérieusement en cause sa volonté de prendre en compte ces populations, particulièrement lorsque des militants de la lutte contre le sida sont eux-mêmes l’objet d’arrestations. Aujourd’hui, dans certains pays d’Afrique les études les plus récentes montrent que les homosexuels sont jusqu’à 25 fois plus exposés au VIH que dans la population générale, pourtant 39 des 53 Etats Africains continuent de pénaliser l’homosexualité.

Comme l’a dénoncé le prix Nobel de la paix, l’archevêque Desmond Tutu, « l’homophobie est un crime contre l’humanité, frappant aussi injustement que l’apartheid ». Nous appelons donc l’Etat camerounais à stoper ces arrestations et à appliquer les lois qui protègent l’ensemble de ses citoyens conformément aux traités qu’il a ratifié au niveau international et qui reconnaissent l’universalité des droits de l’homme. L’intolérance ne peut pas être la gangrène de notre continent et hypothéquer la santé de nos citoyens, pierre angulaire du développement de l’Afrique.”

Les associations membres d’Africagay contre le sida sont : AAS (Burkina Faso) - AIDES (France) - ALAVI (Burkina Faso) – Alternatives Cameroun (Cameroun) - ANSS (Burundi) - APCS (Algérie) – ATL (Tunisie) - COLIBRI (Cameroun) - Espace Confiance (Côte d’Ivoire) - EVT (TOGO) - REVS + (Burkina Faso) - RSB (Côte d’Ivoire) - Ruban Rouge (Côte d’Ivoire) – Sidaction (France).

Tags : , , , , , ,

A lire aussi dans l'actu :
  • Les Infos.com revient bientôt dans une nouvelle version
  • Afghanistan : 10 ans, et après ? (débat vidéo du CICR)
  • Syrie : Le régime ne veut rien entendre
  • Afrique du Sud : Une loi pour protéger les secrets d’Etat de toute publication dans la presse, adoptée à l’Assemblée
  • Haïti : Un rapport de Human Rights Watch dénonce les conditions de vie des femmes dans l’après-séisme
  • Libye : débat autour du futur jugement de Saïf al-Islam Kadhafi
  • Egypte : les manifestations prennent de l’ampleur, le gouvernement offre sa démission
  • Cambodge : les trois derniers chefs khmers rouge face à leurs victimes
  • Au Liban, l’immobilier met en péril le patrimoine archéologique
  • Libye : Le Conseil national de transition devrait remettre Saïf al-Islam Kadhafi à la CPI
  • Imprimer cet article Imprimer cet article

    Un Commentaire »

    • pharmacies said:

      pharmacies…

      Cameroun: double discours autour de l’homosexualité | Lesinfos.com…

    Laissez-votre commentaire!

    Add your comment below, or trackback from your own site. You can also subscribe to these comments via RSS.

    Be nice. Keep it clean. Stay on topic. No spam.

    You can use these tags:
    <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

    This is a Gravatar-enabled weblog. To get your own globally-recognized-avatar, please register at Gravatar.